Votre session a expiré, veuillez vous ré identifier.

08/08/2019 09:58

Les biens d'équipement montent, l'investissement se redresse

L'investissement se ressaisit après une fin d'année 2018 difficile. Les performances des importations de biens d'équipement à fin juin (9,9%) confortent cette tendance, même si les crédits à l'équipement ne suivent pas vraiment (+2,3%).

Les importations de biens d'équipement poursuivent leur montée en flèche, sur fond d'un léger redressement de l'investissement.

À fin juin dernier, elles ont gagné 9,9% à 5,9 milliards de dirhams sur un an, selon l'Office des changes. Un rythme beaucoup plus rapide que celui de la FBC, qui renseigne sur l'investissement. À en croire le Haut Commissariat au Pla (HCP), la formation brute de capital se serait ressaisie aux premier et deuxième trimestres 2019 (+2,6 et 2,8% respectivement) après avoir achevé l'année écoulée sur un ralentissement. Pour autant, les crédits à l'équipement n'explosent pas : à peine +2,3% selon la Banque centrale.

À fin juin, les machines et appareils divers tiennent la corde des importations de biens d'équipement avec une hausse de 19%.

Pour sa part, la facture énergétique affiche une légère baisse de 0,7% à 38,42 milliards de DH. Un petit repli attribué en partie aux fuel-oil et gasoil dont les quantités importées ont fléchi de 6,2%, compensant en quelque sorte la montée de 3,9% des prix.

Par ailleurs, les importations de produits finis de consommation poursuivent leur poussée affichant une augmentation de 3,2% à 56,16 milliards de DH). Ils sont constitués pour l'essentiel de tissus et fils de fibres synthétiques et artificielles (+10,6%).

Au total, le Maroc aura importé pour 250,56 milliards de DH marchandises, soit 3,8% de plus qu'il y a un an.

Côté exportations de biens, le pays marque une progression de 3,1% à 148,1 milliards. Une amélioration tirée essentiellement de «l'agriculture et agroalimentaire» (+6,7% 34,41 milliards). Dans l'industrie, l'aéronautique se défend bien engrangeant une croissance de 12% pour une valeur d'environ 8 milliards. Ce n'est pas le cas de l'automobile, qui reste toutefois le premier secteur exportateur avec 40,4 milliards, soit une petite accélération de 1,7% à la faveur des performances du câblage (+6,9%) et dans une moindre mesure de l'intérieur véhicules et sièges (+2,8%). En outre, les ventes de textiles et cuir font grise mine, cédant 1,2% sur un an.

Pour l'industrie phosphatière, c'est la petite forme, les expéditions n'ayant bougé que de 1,1% à 25,29 milliards de DH.

Le commerce de biens se sera ainsi soldé par un déficit de 102,46 milliards au premier semestre 2019, s'aggravant de 4,9%. Le taux de couverture a également cédé 0,4 point à 59,1%.

Source : Le Matin

Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur LinkedInPartager sur Google Plus

» Toutes Actualités

15:44 Flash Séance : clôture
La Bourse de Casablanca a clôturé à la hausse aujourd'hui. Les indices MASI et MADEX affichent respectivement +0,51% [..]
12:09 Flash Séance : tendance
La Bourse de Casablanca a évolué à la hausse aujourd'hui. Les indices MASI et MADEX affichent respectivement +0,01% à [..]
10:52 Presse marocaine du 15/11/2019
Actualité Nationale : PLF, les chèques en bois au rayon des amnisties : 1,5% du chèque sans provision, plafonné à 50 [..]

Calendrier de la bourse